mercredi 2 juillet 2014

« Pourquoi tu l'appelles tout le temps « Ma belle » et pas moi ?» (propos tenu en salle des profs en décembre par Delphine Dufau ) (Un harcèlement professionnel à caractère sexuel commis par le directeur Patrick Clabaut devant témoin)

par Yanick Toutain

Les menteuses de l'école Valmy ont la mémoire courte.
Il serait hâtif d'interpréter comme de la compassion pour la victime Julie Amadis ce propos de Delphine Dufau.
« Pourquoi tu l'appelles tout le temps « ma belle » et pas moi ? »
Cette demande ne visait pas à protéger Julie Amadis.
ENDORMIR SA VICTIME : LA TECHNIQUE CLABAUT
En effet, Delphine Dufau ne comprenait pas que le directeur Clabaut utilisait cette fasse gentillesse pour endormir sa victime. Le directeur Clabaut, il l'a avoué depuis, avait comme but unique de faire revenir Julie Amadis sur son témoignage de 2008.
Un nouveau témoignage aujourd'hui
2 juillet 2014
LES PARENTS D'ELEVES DU
QUARTIER DE L'EURE SONT
TERRORISES PAR CE GANG VALMY
ILS ONT PEUR D’ÊTRE AGRESSES
S'ILS DEFENDENT JULIE AMADIS
DES CONTACTS PHYSIQUES DEPLACES
Le directeur Clabaut prenait son adjointe par la taille, s'autorisait des contacts physiques déplacés dans le but d'endormir sa méfiance.
Et c'est celui qui se permet d'attraper Julie Amadis par la taille qui vient se plaindre ! C'est le harceleur qui accuse sa victime
« Elle n'est pas loyale vis-à-vis de l'inspection, elle salit tout le monde. Les parents dans le quartier me demandent s'ils peuvent encore me confier leur gamine, puisque je suis un harceleur sexuel ! » (ACCUSATION 7 2 Patrick Clabaut)
QUE LES PARENTS D'ELEVES EXIGENT QU'ILS AVOUENT LA VERITE :
TOUS LES ENSEIGNANTS DE VALMY 1 SONT TEMOINS DU HARCELEMENT ET DES GESTES DEPLACES
« Patrick Clabaut est un harceleur professionnel utilisant des techniques de harcèlement sexuel ! Cette accusation, la totalité des enseignants de Valmy 1 devront en témoigner.
Il y a eu des gestes plus graves encore devant peu de témoins ou sans témoins : « Le jour de l'inspection, j'ai commencé à pleurer, il (Clabaut) m'a serré contre lui très fort …. Il n'y avait pas de témoins »
« un autre jour.... »
Il n'y a pas des gestes inconvenants en public mais aussi en privé !

"Je lui ai conseillé d'aller voir M Deplanque, de s'excuser"

C'est dans le dossier d'accusation que cet aveu du directeur de l'école Valmy prouve que ses gestes, sa façon de serrer contre lui régulièrement Julie Amadis n'étaient que des techniques de harceleur professionnel. Des techniques de harcèlement à caractère sexuel dans le but d'obtenir ce que son ami Deplanque lui avait demandé:
"Je lui ai conseillé d'aller voir M Deplanque, de s'excuser"
En conséquence de quoi, la réflexion de Delphine Dufau n'était pas une protection de sa collègue mais pure jalousie de quelqu'un quoi croyait que ces contacts indécents du directeur Clabaut révélait de l'affection de sa part.
UN TRAQUENARD SORDIDE EN SERRANT SA PROIE CONTRE LUI POUR FAIRE CEDER A LA VOLONTE DE L'INSPECTEUR DEPLANQUE
"Je lui ai conseillé d'aller voir M Deplanque, de s'excuser"
Ce n'était pas affection mais un traquenard sordide.
La phrase de Delphine Dufau, en décembre 2013 « Pourquoi tu l'appelles tout le temps « ma belle » ne figure pas dans le dossier d'enquête.
C'est normal puisque car cette réflexion ne visait en aucune façon à défendre Julie Amadis contre cette répétition constante d'un propos inacceptable de la part d'un enseignant à l'égard d'une de ses jeunes collègues.
UN DOSSIER DE HARCELEMENT PROFESSIONNEL A CARACTERE SEXUEL
LE COUPABLE S'APPELLE PATRICK CLABAUT
On remarque que cette accusation le harceleur la connait. Il en parle même à l'enqêtrice partiale Monique Béaur.
Nul ne sera étonné de constater que son enquête ne contient strictement aucun témoignage concernant l'appellation « Ma belle » ni les gestes déplacés du harceleur Clabaut.
DELPHINE DUFAU CONTRAINTE DE TEMOIGNER DEVANT DES JUGES HONNETES
Par contre, ce témoignage que Delphine Dufau sera sommée de répéter devant des juges honnêtes un jour (sous peine d'une accusation de parjure dans notre code révolutionnaire) étaye le dossier concernant le harcèlement professionnel à caractère sexuel dont est victime Julie Amadis.
DUFAU UNE DES PIRES MENTEUSES DE L'ECOLE
La menteuse Delphine Dufau est une des pires menteuses de l'école, une des pires dénonciatrices de Julie Amadis.
ACCUSER SA COLLEGUE DE VOL !
Elle est une des deux à l'avoir accusé d'être une voleuse !
On ne fera donc croire à personne que sa question était une question innocente.
Bien au contraire, on découvre où se trouvait le mobile de sa méchanceté 
CE N'EST PAS COMPASSION MAIS DE LA MECHANCETE ET DE LA JALOUSIE DE DELPHINE DUFAU UNE JALOUSIE DE NE PAS ETRE APPELEE « MA BELLE »
Quand on lit cela on se demande comment des parents peuvent confier leurs enfants à une Delphine Dufau.
Lisez et relisez ce prétendu « témoignage » rempli de mensonges délirants

Les mensonges de Delphine Dufau : diffamations, dénonciations calomnieuses,accusations délirantes contre la Juste Julie Amadis ! Est-elle responsable de ses actes ou un marionnette OMERTA76 ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire