mercredi 2 juillet 2014

Des parents terrorisés par les gilets orange du Gang Valmy ! Ces fascistes courent après les témoins de violences et ceux qui les soutiennent

OMERTA76 au Havre
Les enseignants agresseurs
sont protégés par un
GANG VALMY qui vient
POURRIR LA VIE des témoins
par Yanick Toutain

Ce midi, Julie Amadis a rencontré secrètement une mère d'élève.
Une mère d'élève courageuse.
Mais le rendez-vous a eu lieu ailleurs que dans le quartier de l'Eure.
Cette mère, terrorisée par le groupe fasciste suscité au Havre par l'Inspecteur d'académie Philippe Carrière pour protéger l'agresseur Léon Launay, a contacté l'institutrice courageuse en lui fixant un rendez-vous loin du quartier de l'Eure.
C'est comme cela que cela se passe dans l'Ecole républicaine de Benoit Hamon : les instituteurs agresseurs sont protégés et les témoins menacés, harcelés, poursuivis, invectivé...

. "ON VA LUI POURRIR LA VIE"


Regardez ces mères et ces grands-mères sur la photo : elles sont les miliciennes fascistes de Benoit Hamon !
Elles celles qui font régner la terreur dans le quartier de l'Eure du Havre.

EMPÊCHER TOUS LES TÉMOINS DE PARLER
EMPÊCHER TOUS LES TÉMOINS DE DÉNONCER LES VIOLENCES

Elles avaient tendu un guet-apens le mardi 3 juin à l'école Lamartine à la déléguée Séverine Breton et au délégué Yazid Meddad : Près de cette école maternelle, pour terroriser ceux qui soutiennent Julie Amadis elles attendaient les parents dévoués.
Séverine Breton et Yaziz Meddad sont tellement dévoués à l'école publique que l'école Lamartine où leurs enfants ne sont plus scolarisés leur a demandé de continuer à accompagner les enfants à la piscine.
Les fascistes du GANG Valmy les attendaient en fin d'après-midi pour les harceler.
Devant les enseignants de l'école Lamartine et les enfants ce fut donc une opération de terreur. "J'ai cru qu'elles allaient te taper" témoignera plus tard le délégué Yaziz Meddad.
En effet, les harceleuses visaient prioritairement à terroriser Séverine Breton.
Il fallait lui faire fermer son blog L'EURE JUSTE

vendredi 6 juin 2014

A Nice, on suspend les agresseurs d'enfants


Le port de Nice et, plus loin, la promenade des Anglais

Le 15 mai dernier, lorsque que le maire de Nice, est informé par des parents délégués, de maltraitance à l'école maternelle Rothschild, sur de enfants âgés de 3 à 5 ans, il préfère suspendre immédiatement son personnel de cantine le temps de l'enquête. Le maire Christian Estrosi contacte immédiatement l'inspecteur d'académie Philippe Jourdan pour l'informer.
On peut constater qu'à Nice, les agresseurs d'enfants sont suspendue immédiatement.

 

Faut-il aller jusqu'à Nice, pour que les enfants soient protégés ?

PROTEGER L'AGRESSEUR LEON LAUNAY

Tel est la mission que Patrick Clabaut et Brigitte Boniou ont donné à ce groupe fasciste

"Elle a dû avoir la peur de sa vie" proclame une activiste du Gang Valmy OMERTA76 -Catherine Lefranc- un GANG Valmy auxiliaire de l'administration pour terroriser la déléguée élue des parents Séverine Breton


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire