mardi 8 avril 2014

OMERTA76 à l'école Valmy : "Mon maître, il me tape" Pendant la distribution de tract, un petit enfant vient trouver ER, une déléguée de parents distribuant un tract en faveur de Julie Amadis

C'est la nièce de celle qui se prenait des coups
de corde à sauter à l'école Valmy dont la mère
 nous a montré ce mot samedi midi Les réunions
de l'IA du Havre Serge Tillmann c'est pour
harceler les témoins de violences par pour
enquêter sur les coupables de ces violences


Ce petit enfant, c'est ER qui nous a raconté plus tard sa venue près d'elle, au moment où, devant les grilles de l'école Valmy du Havre, elle distribuait des tracts en faveur de celle qui avait témoigné en 2008.
Il avait entendu les discussions et avait du comprendre que c'était le moment de crier sa douleur !

UN PETIT ENFANT PROFITE DE LA DISTRIBUTION DU TRACT ANTI-OMERTA76 DE SOUTIEN A JULIE AMADIS POUR DENONCER SON INSTITUTEUR QUI LE BAT !
Ce petit enfant battu dans l'école Valmy avait compris que c'était le moment de venir CHERCHER DE L'AIDE


Mais ce n'est pas pour ce petit enfant que l'IA adjoint Tillmann a convoqué les parents d'élèves de l'école.
Ce n'est pas pour faire le procès des agresseuses d'enfants dans les écoles..
Ce n'est pas pour enquêter sur les nouvelles violences dont une tante me faisait part, ce midi, concernant sa nièce dans les quartiers ouest du Havre concernant son neveu. Et dont sa soeur me donnera le détail en me contactant.
Ce n'est pas pour enquêter sur l'enseignant dont le petit enfant se plaignait.
Ni sur l'usage de la corde à sauter dont faisait état, samedi midi, une autre témoin ayant eu ce même enseignant de Valmy dans le passé.
Ce n'est pas pour enquêter sur le directeur de l'école Raspail, un ancien instit de l'école Valmy. Il se vante d'utiliser des "COUPS DE PIEDS SALVATEURS"

OMERTA76; Le directeur de l'école Raspail Claude Auger revendique son droit d'utiliser la violence contre les enfants de l'école Raspail


Mais non !
L'IA adjoint Serge Tillmann n'est pas là pour les victimes !
SERGE TILLMANN L'AVOCAT DES BOURREAUX
Serge Tillmann est le protecteur des Claude Auger, il est le protecteur des Véronique Combret.
Il est le protecteur des agresseuses d'enfants.

+++++

Si @benoithamon ne #DEGAGE pas #OMERTA76 réseau protection #violencesàenfants #LaFoudreVaTomberSurSaRéputation #OWS

Merci. Nous sommes ensemble.
Je viens de TWITTER sur le compte du ministre Benoit Hamon.
https://twitter.com/YanickToutain/status/451808132965351424

Tweets

+++++
C'est la nièce de celle qui se prenait des coups
de corde à sauter à l'école Valmy dont la mère
 nous a montré ce mot samedi midi Les réunions
de l'IA du Havre Serge Tillmann c'est pour
harceler les témoins de violences par pour
enquêter sur les coupables de ces violences


LIRE AUSSI

La témoin des violences Julie Amadis suspendue sans motif par l'Inspecteur d'Académie Philippe Carrière (directeur OMERTA76) : le texte du courrier de suspension reçu aujourd'hui par l'institutrice témoin des violences


LIRE AUSSI

Le fainéant directeur Patrick Clabaut ne prépare jamais sa classe ; Témoignage d'une mère «Ma fille m'a dit qu'ils n'avaient fait que dessiner toute la journée parce qu'il était fatigué et qu'il avait mal au dos»


Les délégués de parents de l'école Valmy menacés par le directeur Patrick Clabaut s'ils « continuent à soutenir » la témoin de violences, Julie Amadis « Ça ira très loin »

Est-ce une amitié persistante avec le bourreau harceleur Patrick Deplanque, l'inspecteur des écoles qui garantit l'impunité des enseignantes agresseuses d'enfants ?

Est-ce le long entretien qu'il avait eu le matin même avec l'inspecteur d'Académie du Havre , Serge Tillmann ?
Est-ce son refus , en septembre, d'accueillir des enfants Roms sur la base d'un tri des arrivants en fonction d'un profil ethnique d'enfants de moins de 8 ans que Julie Amadis l'avait contraint à stopper net ?
Est-ce d'autres mobiles encore plus bas ?
Une chose est certaine, l'enseignante anti-omerta, l'enseignante qui avait perdu son emploi d'assistante pédagogique en 2008 est sa cible. Et ceux qui proclament leur soutien deviennent des cibles pour cet étrange directeur d'école.
Une chose est certaine, celle qui est victime, depuis septembre 2013 d'une campagne de harcèlement et de dénigrement pilotée depuis Rouen par Philippe Carrière l'inspecteur d'Académie directeur OMERTA76 et son adjointe Monique Béaur-119 sous la coordination de la rectrice Claudine Schmidt-Lainé ne doit pas compter sur celui-ci.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire