mardi 5 août 2014

RevActu: Cocaïne au Havre: les dealers sont bien tranquilles quand le procureur Francis Nachbar occupe la police à faire taire les témoins de violences à enfants et à persécuter les enfants roumains (à partir des infos de Aujourd'hui en France)

un article RevActu
par Yanick Toutain

LIRE AUSSI:  DIMANCHE 3 AOÛT 2014
Flic voleur de drogue au 36 ! Paris, Le Havre, Perpignan, Charleville-Mézières, Reims, Marseille "La loi c'est nous qui la faisons'" flics voyous, flics ripoux, procureur voyou, enseignants agresseurs : viol, enlèvement, violences, drogue, agressions d'enfants

Lundi de la semaine dernière à 17h10, au Havre, les dealers étaient bien tranquilles !
Les 3 agents de la BAC qui auraient pu les interpeller étaient occupés ailleurs.
Pas étonnant que Le Havre soit la porte ouverte de la drogue ! 


VIDEO. Comment la cocaïne s'infiltre en France par le port du Havre On sait maintenant que le port du Havre constitue la principale entrée de la cocaïne en, estime un policier, spécialisé dans la lutte contre le trafic international de stupéfiants. Les circuits d'expédition ont changé. Avant, la cocaïne entrait en Europe par le Benelux avant de redescendre vers l'Espagne. Maintenant, elle passe par les Antilles françaises pour arriver sur les quais du premier port pour les conteneurs en métropole. Et surtout ces envois ont pris une tournure plus industrielle. » (Stéphane Sellami  Parisien Aujourd'hui en France)

A 17h10 le 28 juillet, les policiers de la BAC étaient occupés à une tâche plus urgente que courir après les criminels !
Ils étaient occupés à entrer dans un café où je rédigeais mon blog et où Julie Amadis travaillait au chapitre 6 de son livre.
Un livre qui racontera le harcèlement de la voyoucratie franceàfric infiltrée dans tout l'Etat français : 31000 euros à payer pour un article dont elle n'est pas l'auteur, exclue de l'Education Nationale pour un tract #FreeGbagbo et maintenant interpellée pour un commentaire YouTube.

Interpellée par la police dans un café à cause d'.... un commentaire sur YouTube (Une plainte de Patrick Deplanque OMERTA76)

Les 3 policiers de la BAC du Havre furent
courtois mais menaçants. Sur ordre du
procureur Nachbar, ils auraient agi comme sur
la photo si Julie Amadis et l'auteur de ce
blog n'avaient pas obéi immédiatement à
leurs exigences de les suivre sans explication
par Yanick Toutain

Hier lundi, vers 17h10, l'institutrice Julie Amadis travaillait au chapitre 6 du livre qu'elle a commencé à écrire. Elle était assise dans un café-bar du Havre en haut de la plage – le Week-End- quand elle vit surgir devant elle trois hommes qui exigèrent qu'elle les suive.
Elle apprendra une heure et demie plus tard, assise au dernier étage de l'hôtel de police, que c'est un simple commentaire écrit sur YouTubequi sera l'unique motif de cette interpellation musclée.
En France, quand des puissants veulent votre perte, un simple commentaire YouTube et vous êtes attrapé manu-militari par la police nationale.

Le seul argument utilisé fut « article 78 ». Les policiers n'utilisèrent pas un seul autre argument et prétendirent ne rien connaître des raisons de l'interpellation. Les 3 policiers expliquèrent qu'ils ne toléreraient aucune résistance. Et Julie Amadis fut donc contrainte – sous la menace de la force physique – de suivre trois policiers en civil. Trois membres anonymes de la brigade anti-criminalité.
Emmenée – avec l'auteur de ces lignes lui aussi poursuivi pour d'autres textes, des articles de blog – dans une voiture blanche banalisée – à l'hôtel de police, elle apprendra là-bas que c'est un commentaire sur Youtube qui lui vaut cette procédure d'arrestation en public 
Lundi dernier, pendant plusieurs heures (et certainement plusieurs dizaines d'heures s'ils avaient préparé sérieusement leur "enquête") les brigadiers-chefs Scach et Pacciarella ne s'occupaient pas des dealers, des voleurs, des agresseurs, des dealers.... Lundi dernier le port du Havre était tout grand ouvert pour ceux qui auraient été arrêtés sur ces deux OPJ avaient été à leur poste.......
Mais le procureur Nachbar les avait envoyé harceler une témoin de violences (pour un commentaire YouTube) et un blogueur !

Plutôt que de donner le maximum de temps aux policiers pour enquêter sur les vrais délinquants, le procureur voyou du Havre les envoie harceler les témoins de violences à enfants
 "Ce type d'acheminement reste le plus sûr, affirme un haut fonctionnaire. Quand on sait qu'à l'échelle de la planète, seulement 1 % des conteneurs sont contrôlés. Et puis, les trafiquants bénéficient de complices parmi les dockers. Plusieurs affaires ont permis de mettre en lumière cette complicité au sein de cette profession, très hermétique. »
A l'image de l'opération Cargo. Déclenchée en novembre 2013 par les policiers de l'OCRTIS, elle avait permis de démanteler le réseau d'un certain Kevin Douré. A même pas 30 ans, ce jeune homme est considéré comme le plus gros trafiquant français de cocaïne. Ce vaste coup de filet avait notamment abouti à l'incarcération de trois dockers du Havre chargés « d'assurer » les livraisons pour le compte de cette filière."

COCAÏNE, CLAQUES, COUPS DE CORDE A SAUTER,
FESSÉES, OREILLES TIRÉES.....
LE HAVRE, LA VILLE PRÉFÉRÉE DES DEALERS
 ET DES AGRESSEURS D'ENFANTS DANS LES ÉCOLES

Mais si d'autres dockers ont monté d'autres filières, ils ne risquent rien tant que le procureur préféré de Sarkozy (ce procureur qui cogne en garde--à-vue) occupe la police à d'autres tâches..... Comme aller envoyer le petit Antonio dormir sur les trottoirs ou harceler Julie Amadis témoin de violences en 2008 et harcelée depuis par le réseau OMERTA76.

UNE GRANDE VICTOIRE DU PROCUREUR NACHBAR
INSTRUMENTALISANT LA POLICE POUR OMERTA76 :
 LE BLOG L'EURE JUSTE N'EXISTE PLUS !

Comment peut-on surveiller les dealers quand on est chargé de terroriser les témoins de violences.
Mais la police "républicaine" a remporté une grande victoire : A force de terroriser l'ex déléguée de parents Séverine Breton, celle-ci a été retournée !Plusieurs convocation de la police pour la harceler (sous le prétexte de plainte des protecteurs des agresseurs d'enfants) aura eu raison de la volonté de cette mère de faire cesser les agressions commises depuis 20 ans par l'instituteur Léon Launay !
Cette ex-déléguée des parents a retiré son enfants de l'école Valmy ...... mais elle vient de craquer !
OMERTA76 RECRUTE PARMI SES ADVERSAIRES D'HIER

Après avoir supprimé son blog de défense des enfants,Séverine Breton travaille maintenant au service de OMERTA76 et tente de faire passer la témoin des violences Julie Amadis pour folle !
Les agresseurs d'enfants et les dealers du Havre sont bien protégés !

LIRE AUSSI

MERCREDI 17 JUILLET 2013

Hier à 6h du matin, des enfants Roms ont été jetés par le ministre socialo-fasciste Valls dans les rues du Havre.
Les Roms sont traités comme des juifs de 1933 par les néofascistes !
Après Lille, ça recommence. En septembre, le jeune Antonio 6 ans dormait sur un trottoir la nuit et apprenait à lire à l'école le jour.
Ils habituent la police française à devenir aussi barbare et dépourvue d'humanité que la Gestapo nazie. C'est un entrainement.
Pendant ce temps la #NOAS, la nouvelle OAS- un réseau fasciste tentant de perpétuer l'esclavage Bolloré en Afrique

Patrick Deplanque porte plainte contre la témoin des violences. Un inspecteur de l'Education Nationale protège trois agresseurs d'enfants et terrorise les témoins avec l'aide de la police havraise.

Après les 14 enseignants menteurs de l'école Valmy
devenus les marionnettes de Patrick Deplanque
(14 faux témoins du dossier de l'accusation)
ce sont maintenant 3 policiers de la BAC plus 2 OPJ
qu'il vient de marionnettiser à leur tour afin de protéger
(au moins) 3 enseignants agresseurs d'enfants sous
l'égide du procureur agresseur Francis Nachbar

"Julie Amadis, au mois de janvier 2008,
avait vu une employée municipale soulever de terre
un petit enfant de trois ans dans les WC
de l'école maternelle Varlin au Havre.
Et lui donner une claque très violente sur les fesses.
Ce petit de trois ans venait de jouer
avec un robinet des WC
de l'école maternelle Varlin.
Ayant mis la main dans le filet d'eau,
celle-ci avait un peu giclé sur le sol.
C'est pour quelques gouttes d'eau sur le sol
qu'un enfant a été battu et
qu'un complot dure depuis 7 ans
."
 ""par exemple Luciano, ça m'est déjà arrivé
de lui mettre une fessée et
 je n'ai pas pour autant culpabilisé
car à ce moment là,
 il y a que comme ça qu'il pouvait comprendre"".
 (Véronique Combret janvier 2008

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire